Les Dragons de l’Impératrice



Auteur : ALICE SOLA

L’histoire : Au coeur de la cité Impériale, la princesse Cruelle fascine autant qu’elle fait trembler. Les apparences sont parfois trompeuses. Comment imaginer qu’elle répand le sang, pour éviter la ruine à son pays ? Son dernier prétendant semble pourtant se douter de quelque chose. Dans l’ombre, pièges et menaces s’activent. Le temps est compté.
De son côté Mulan, connue sous le nom de Général Hua, poursuit sa vie militaire en cachant sa féminité. Tâche qui semble de plus en plus lourde face à la complicité qui la lie au Général Ming.
Lorsque le Fils du Ciel les charge d’une mission cruciale pour l’Empire, elle est loin de se douter des sacrifices qui l’attendent.

Extrait :
  — Vous êtes observateur.
  — Vous êtes un sujet intéressant.
Le prince ne détournait pas les yeux, mais ne lui imposait pas sa volonté non plus. Il était différent de toute personne qu’elle ait connu avant lui. Une autre trempe, un autre bois.
Elle commençait à y croire.
Quelque chose d’étrange, d’indéfinissable passa entre eux. Comme un courant qui aurait emporté leurs esprits loin de leurs corps, les rendant indifférents à tout, sauf à leurs esprits liés
.


Mon avis :
Deux héroïnes fortes, soumises à des épreuves souvent violentes. Que ce soit Turandot, princesse cruelle par nécessité et si courageuse, ou Mulan, que j’ai découverte sous un nouvel angle, on suit leurs chemins respectifs sans prendre garde aux pages qui défilent.
La plume est forte, fluide, riche. De nombreuses créatures mythiques, étranges et dangereuses rôdent dans les coins. La magie, la sorcellerie, les Divinités de tous rangs s’entremêlent dans ce récit qui converge vers un affrontement inévitable contre le Mal.
De la romance en second plan, des dialogues bien dosés, des scènes qui se visualisent parfaitement, quatre personnages qui sortent du lot : beaucoup d’éléments qui m’ont immédiatement fait plonger dans l’univers d’Alice Sola.
J’ai un tout petit regret sur la fin que je trouve presque trop abrupte, mais cela reste une très belle découverte !

Un sentier qui va vous faire voyager, une fusion entre la culture chinoise et l’Opéra de Puccini.

Ps : attention certaines scènes peuvent heurter les personnes très sensibles. 

2 réflexions au sujet de « Les Dragons de l’Impératrice »

  1. Ah, un texte de Magic Mirror ! Je le rajoute sur ma PàL, ça me tente beaucoup. Surtout avec une romance en second plan (pas très fan des romances). Ca a l’air de sortir des sentiers battus, ça me plaît beaucoup ! Merci pour cette chronique !

    J'aime

Répondre à eleborasentier Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s