Le Lieutenant et la Dame blanche



Auteur : CORALIE WINKA

L’histoire :
Novembre 1942. Angélique a dix-sept ans. Seule avec sa grand-mère malade, épuisée par les tâches de la ferme, elle doit en plus faire face aux Allemands qui viennent s’installer dans le secteur. Alors qu’elle devrait basculer dans la haine, son seul secours lui vient d’un officier ennemi, Ulrich von Brackenstein. Irréprochable et charismatique, ce dernier perturbe les convictions de la jeune fille.
Une simple partie d’échecs les entraînera sur un chemin lourd de conséquences…


Extrait :
Brusquement elle ne parvint plus à penser clairement. Après toute l’angoisse des mois et des semaines passées, l’absence de son père et de son frère, le dur labeur à la ferme et les privations, il lui semblait apercevoir une infime lueur d’espoir à travers ce geste anodin. Tout à coup, elle se sentit si lasse. Incapable de réagir. De penser. C’était si bon de plonger son regard dans celui de cet homme. Lâcher prise. Se laisser aller. Tout oublier. Ne penser à rien et se laisser happer par ce regard aussi glacial que ce jour de novembre.
— Vous ne vous sentez pas bien, mademoiselle ?

 

Mon avis :
Une histoire où la romance débute immédiatement et prend le premier plan, avec une trame historique bien documentée. La plume est légère, facile à lire. Le rythme est plus lent au début, avec une accélération sur la deuxième partie où les évènements se précipitent davantage.
On s’attache assez facilement au couple principal : Angélique dégage de la douceur, et une innocence parfois d’enfant malgré son caractère entier. Sous son uniforme Ulrich cache une âme idéaliste et poétique.
C’est l’histoire d’une jeunesse perdue dans une époque sombre, celle des conflits de valeurs et de sentiments. À qui ou à quoi doit-on être loyal ? Et à quel prix ?

Personnellement j’ai plus apprécié la seconde partie du roman, avec les épreuves qu’Ulrich et Angélique doivent affronter chacun de leur côté. Et derrière la romance, j’ai découvert des faits historiques tragiques, comme le destin de la ville du Portel.

Amateurs de romance et d’amour impossible, venez vous perdre dans ces pages…