Les Syyrs : La naissance de Caliera



Auteur : MYRIAM SAVARY

L’histoire :
L’Académie est encore fragilisée après l’attaque des Errants. Arutha est en fuite, son identité connue de tous. Lianne persiste à lui accorder sa confiance. Jusqu’à s’allier avec des Syyrs Noirs, mettant sous tension le reste de l’Académie. De son côté, le prince Elio doit faire face à la folie grandissante de son père, et à ses tentatives pour récupérer l’Enfant de la prophétie.
Un nouveau prétendant au trône du Royaume s’agite dans l’ombre, l’Empire rôde et semble déplacer ses pions.
Au milieu de ce chaos, Lianne développe de nouvelles capacités. Mais cela sera-t-il suffisant pour faire face à son destin ?

Extrait :
Ubio blanchit soudain. Une seule possibilité lui apparaissait. Son coeur battit la chamade, et il reprit des couleurs. Il libéra son esprit et explora le futur sous ce nouvel angle. Tant de changements, tant d’espoirs. Tant de doutes et de peur. Un choix à prendre. Un seul. Et toujours ce mince sentier entre la vie et la mort. Même cela ne suffisait pas à faire pencher la balance. Pourquoi ? D’un geste rageur, il frappa son front. Une fois. Deux fois. Pourquoi ? Un seul choix. Un seul, et tout basculait…


Mon avis :
J’ai retrouvé avec plaisir Lianne et Arutha pour ce deuxième tome des Syyrs. Loin de s’essouffler, le scénario continue à s’épaissir grâce à l’évolution des personnages, et la survenue de nouveaux protagonistes (et pas les moindres !).
La thématique principale de ce tome 2 est celle du choix : j’ai eu l’impression que chaque personnage du roman, du plus secondaire au plus important, a dû prendre une décision.
Ce qui a entraîné des conséquences plus ou moins lourdes, ou inattendues, pour d’autres.
On ressent vraiment cet instant de doute, de croisée des chemins, les changements de camps, « le vent qui tourne ».

À l’image du tome 1, j’ai avalé les pages à nouveau. La plume est fluide, j’ai replongé dans l’univers en une seconde et la fin m’a fait bondir de frustration ! Vivement le prochain tome !